RESTAURATION
La pendule à oiseau chantant de Pierre Jaquet-Droz
LIEU
Musée d'horlogerie du Locle,
Rte des Monts 65, 2400 Le Locle

au Locle :
la Pendule à oiseau chantant
de Pierre Jaquet-droz 

Détails du style retour d'Egypte
Détails des bronzes
Oiseau et jeu de flûtes
Chaînes à cinq maillons de type Jaquet-Droz et barillet

Objet:

Pendule imposante et majestueuse de grandes dimensions de style Empire retour d’Egypte. Le cabinet en acajou est orné d’éléments décoratifs du 1er Empire, en bronze doré, dont les ciselures sont parfaites. De très belle facture, les éléments représentent des sphinx, des victoires, des bustes à coiffure égyptienne, des cygnes et des feuilles de lotus. Les aiguilles sont de style oriental et au nombre de deux. Le mouvement à double fusées et chaînes sonne les heures et les quarts sur deux cloches.

L’échappement est à roue de rencontre. La platine en laiton porte la signature «Pierre Jaquet-Droz à La Chaux-de-Fonds».

Le chant de l’oiseau est produit par une serinette à cylindre à picots, logée dans la partie supérieure de la pendule. Cet instrument peut jouer six airs différents sur dix flûtes. Durant la mélodie, l’oiseau pivote sur lui-même en ouvrant le bec, en agitant les plumes caudales et en gonflant la gorge. Le mécanisme moteur de la serinette est situé en-dessous du mouvement de la pendule.

La relation entre ces deux mécanismes est faite par une petite courroie. La serinette peut être mise en marche manuellement, à la demande, en tirant sur le petit cordon situé sur la gauche de la pendule ou déclenchée «au passage» automatiquement, toutes les heures. Un petit levier, disposé sur le côté droit du cabinet, permet de choisir l’un des six airs disponibles. Un second levier, sous le précédent, permet d'actionner la serinette ou de la mettre sous silence pendant la nuit par exemple. 

  • Dimensions: hauteur 92,5 cm, largeur 43,3 cm, profondeur 27 cm.
  • Matières: bois, bronze, laiton, plumes et émail

But du projet de restauration:

La restauration de la pendule Jaquet-Droz permettrait de retrouver l’objet dans un état similaire à celui d’origine, préservant ainsi les particularités de cette pièce (les chaînes à cinq maillons par exemple). Il s’agit d’un objet phare et significatif de la collection du MHL.
La pendule n’a pas été actionnée depuis de nombreuses années, il est donc impératif de démonter et nettoyer chaque élément. Il faut faire une révision complète des mécanismes.
Le cabinet demande un rafraîchissement. Les bronzes sont à enlever afin de confier le cabinet à un ébéniste. Le constat d’état de l’étendue de la dégradation due aux ultra-violets déterminera s’il est nécessaire de poncer et refaire le vernis au tampon.
Les bronzes sont à nettoyer dans des bains doux qui ne décollent pas le dorage. Certains bronzes sont quant à eux à redorer au mercure; ils avaient certainement été nettoyés dans des bains trop agressifs et ont perdu leur dorure d’origine.

Reconstruction des chaînes Jaquet-Droz:

Les chaînes des moteurs de la pendule et de la serinette sont à revoir. Il faut effectuer une étampe de fabrication de ces chaînes qui sont particulières (5 maillons). On peut imaginer reprendre et adapter l’étampe (conservée au MHL) réalisée par le CIFOM pour la restauration de la pendule Jaquet-Droz Inv. 1535. Un travail pour des chaînes a été réalisé au MIH pour les pendules Breguet; on peut également envisager reprendre le procédé. Qu’importe le choix de la réalisation, ce vaste projet nécessiterait un temps considérable et permettrait, à terme, au MHL, au MIH et au MAHN d’avoir les moyens de refaire des chaînes de ce type. Il est envisageable de confier ce travail à un stagiaire rémunéré que l’on formerait. Un test serait réalisé afin d’estimer le temps de travail indispensable pour une telle fabrication. A savoir que la pendule Jaquet-Droz compte à elle-seule quatre chaînes d’environ 3,5 mètres.

Intervention sur les mécanismes:

  • Démontage, relevés et prises de photographies
  • Nettoyage complet des mécanismes
  • Remontage                                                           
  • Étude du mouvement de la serinette                            
  • Rapport de travail                                              
  • Étude des chaînes                                                 

Soit un total d’environ 455 heures

Autres interventions:

  • Étude du cabinet
  • Étude des bronzes du cabinet
  • Nettoyage de l’oiseau

Environ 100 heures

Intervention d’un restaurateur d’art:

  • Restauration du cabinet
  • Restauration de la serinette (soufflet, picots, jeu de flûtes) et de l’oiseau