RESTAURATION
le planétaire de François Ducommun
LIEU
Musée international d'horlogerie,
Rue des Musées 29, 2300 La Chaux-de-Fonds

à la Chaux-de-Fonds :
Le planétaire de françois ducommun (1817)

Détail du zodiaque
Détail de l'affichage du quantième, du mois et de l'année
Détail du mécanisme du planétaire

Objet:

Planétaire signé François Ducommun (1767-1837), La Chaux-de-Fonds, 1817. Le mécanisme comprend le système planétaire ainsi qu'un quantième perpétuel, tous deux actionnés par une manivelle. Le mouvement central représente le système solaire tel qu'il était connu au début du XIXe siècle: le soleil est entouré par sept planètes et leurs satellites. Les périodes de révolution, rotation ainsi que les apsides y sont reproduits.

La partie mécanique est protégée par deux demi-sphères constituées de feuilles de papier collées puis décorées des signes du zodiaque et constellations. Ces dessins réalisés à la peinture à l'huile sont attribués à Charles-Samuel Girardet (1780-1863). La demi-coque supérieure peut être soulevée afin de découvrir le mécanisme. Le tout est posé sur un support en bois monté sur roulettes.

  • Dimensions totales: Ø120 cm / hauteur: ~145 cm fermé
  • Cet objet fait partie de la collection du MIH depuis 1917 et est inventorié sous le numéro V-12.

But du projet de restauration:

Le planétaire est toujours en état de fonctionnement mais nécessiterait un nettoyage complet de son mécanisme. De plus aucune étude sur ce système n'a été entreprise à ce jour. Il est donc nécessaire de procéder à une étude approfondie débouchant sur une publication.

L'habillage du planétaire, soit sa coquille, présente en ses différentes couches (support, couche de préparation et picturale) de nombreuses altérations, telles que fissures, écaillages, soulèvements, boursouflures et retraits des couches picturale et de préparation. Ces dégradations sont causées par trois facteurs principaux (mouvement naturel des matières, usage et interventions ultérieures). Le MIH s'étant déjà auparavant inquiété de l'état de dégradation de cet objet de valeur, fit appel en 1994 à une étude sur la conservation et la restauration des globes.

Un troisième point doit être soulevé simultanément aux restaurations du mécanisme et de l'habillage: les conditions d'exposition.

Actuellement, les deux globes sont séparés par un anneau de plexiglas à travers lequel les visiteurs peuvent admirer le mécanisme. Hors, cette bague en plastique repose sur une zone picturale représentant le zodiaque et peut en altérer la surface. Il est donc important de remédier à ce problème, tout en conservant l'ouverture de la boule.

De plus, aucune protection de l’objet n’est actuellement en place. La fragilité du globe et celle de ses peintures nécessitent une réflexion quant à sa présentation future.

Intervention sur les mécanismes:

  • Démontage, relevés et prises de photographies
  • Nettoyage des pièces
  • Remontage                                               
  • Etude des mécanismes (calculs d'engrenages, schémas et possible reconstruction virtuelle, analyse des positions des astres et leurs proportions)                
  • Rapport de travail                                                     
  • Possible sous-traitance (ex: relevé des pourtours de cames)

Soit un total de: 456-656 heures

Autres interventions:

  • Travail de gainage du fond céleste situé au-dessous du mécanisme
  • Modification des conditions d’expositions et  sécurisation de l’objet

Intervention d’un restaurateur d’art:

  • Restauration de l'habillage, soit des deux hémisphères ainsi que de la bande picturale.